Contacts

Siège de la BAD ,Hay Riad - Rabat - Maroc

contact@soukattanmia.ma

(+212) 530 177 300

Presse

La BAD Répond aux questions des Médias

La BAD apporte des concours non négligeables au Maroc. Peut-on dire que la PME, voire la TPE et la startup, orientées innovation en bénéficie réellement ?

La Banque Africaine de développement porte un intérêt majeur au développement du secteur privé au Maroc. En 2015, la BAD a réalisé un diagnostic en collaboration avec les autorités gouvernementales et le Millenium Challenge Corporation (MCC) qui a révélé que plus de 2 millions de TPME sont actives officiellement dans le pays et constituent une large frange du secteur industriel, (plus de 95% des industries et 50% de l’emploi). Mais elles sont confrontées à des divers obstacles spécifiques incombant aux difficultés l’accès au financement, et au marché, la déficience des modes de gestion et des difficultés de transition de la TPE à la PME ;
Le diagnostic souligne par ailleurs une perte importante parmi les entreprises naissantes au cours du processus de développement en raison de l’absence d’un accompagnement adéquat permettant aux nouvelles entreprises de croître et de prospérer malgré un environnement économique difficile.
Cette absence d’accompagnement s’explique par l’existence au Maroc d’un écosystème entrepreneurial embryonnaire et fragmenté. Et, les programmes du gouvernement de soutien à l’entrepreneuriat s’appuient notamment sur des initiatives publiques-privées, ciblant notamment les start up et le secteur NTIC.
Partant de ces constats, la Banque africaine de Développement a initié un programme d’appui à l’entrepreneuriat- Souk at Tanmia en partenariat avec des acteurs issus du secteur public et privé et des bailleurs de fonds. Ce programme est inspiré du succès réalisé par les deux éditions de souk at Tanmia en Tunisie.
Le programme permettra de mettre en place un mécanisme innovant pour les jeunes entrepreneurs.
Ce mécanisme combine l’accompagnement non financier et un appui financier par l’apport d’un don (du programme) en fonds propre sur la base d’une grille de sélection dont la composante Innovation et TIC représente un critère important.
Le programme inclut également la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Pour un meilleur impact et efficacité, Souk at Tanmia Maroc est implémenté en collaboration étroite avec le Gouvernement Marocain à travers le Ministère de l’Economie et des Finances.

A votre avis, quels sont les filets de sécurité, voire le cadre à mettre en place, afin que les fonds existants servent à mieux financer les porteurs de talents?

La mise en place de la plateforme de coordination nationale de l’écosystème entrepreneurial s’inscrit dans une vision de coordination, de synergie et de transparence des actions d’appui à l’entreprenariat au Maroc

La plateforme de coordination nationale devrait renforcer la visibilité des programmes et des acteurs vis-à-vis de l’Etat, des Bailleurs de fonds et des entrepreneurs et favoriser un accompagnement efficient et efficace des porteurs de projets et des TPME par le biais d’une chaine de valeur intégrée.

Le périmètre de la plateforme devrait intégrer toutes les chaines de valeur de l’accompagnement financier et non financier, du stade de l’idéation au stade de financement et de l’appui au développement en faveur des Start up et des TPME à fort potentiel.

La plateforme de coordination nationale sera évolutive et sera appelée à intégrer progressivement l’ensemble des acteurs existants au sein de l’écosystème entrepreneurial national, en leur apportant l’appui adéquat pour améliorer ou compléter leur offre et leur efficacité au sein de l’écosystème. Cette démarche permettra aux pouvoirs publics d’identifier les manques existants afin d’intervenir de manière efficiente et efficace pour améliorer, soutenir et compléter l’offre d’appui en faveur des entrepreneurs.

Grâce à la mise en place d’un site web dédié à l’écosystème entrepreneurial, la plateforme offrira aux jeunes entrepreneurs potentiels une visibilité des programmes d’appui financiers et non financiers existants pour la création d’entreprise. Elle permettra de partager efficacement l’information entre les parties prenantes et les entrepreneurs potentiels. Cette plateforme aidera également à diffuser les bonnes pratiques pour soutenir l’entreprenariat et aidera donc l’écosystème à innover en aidant à mettre en œuvre les meilleures pratiques internationales et à créer une boucle d’apprentissage entre les activités de mise en œuvre et de suivi et évaluation. Enfin, la plate-forme se concentrera sur la qualité des services et sur l’efficacité et l’efficience des prestations aux jeunes, ce qui devrait contribuer à la transparence des interventions de soutien et à l’égalité des chances entre tous les jeunes talents porteurs de projets.

Presse

BAD: coup d’envoi du programme Souk At-Tanmia, le lundi 22 avril à Guelmim

En partenariat avec la coopération danoise (DANIDA) et le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque africaine de développement (BAD) s’apprête à lancer, vendredi prochain à Guelmim, le programme Souk At-tanmia.

Cet évènement marque le tout premier partenariat de la BAD avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (Free), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidatures, souligne la banque dans un communiqué.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, poursuit la même source, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées.

La spécificité de Souk At-tanmiatient au fait que le programme inclue la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Il œuvrera également à promouvoir l’esprit d’entreprise, notamment auprès des jeunes.

La rencontre, de ce lundi 22 avril, réunira près de 300 jeunes, issus des provinces de Guelmim, Tan Tan, Sidi Ifni et Assa-Zag, en présence de membres du gouvernement, d’autorités territoriales, de responsables d’institutions publiques, en charge de l’entreprenariat et de l’emploi, et de représentants de missions diplomatiques et organisations internationales.

Source : https://fr.le360.ma/economie/bad-coup-denvoi-du-programme-souk-at-tanmia-le-vendredi-22-avril-a-guelmim-188246

Presse

Pour soutenir l’entrepreneuriat et le développement du secteur privé : La BAD lance le programme Souk At-tanmia à Guelmim

C’est à Guelmim que la Banque africaine de développement procédera, en partenariat avec la coopération danoise (Danida) et le ministère de l’économie et des finances du Maroc, au lancement national du Programme Souk At-tanmia et ce le 22 avril.

Cet évènement marque le tout premier partenariat de la banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées.

La spécificité de Souk At-tanmia tient au fait que le programme inclut, pour plus d’efficacité et de synergies, la mise en place d’une plate-forme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial.

Source: https://aujourdhui.ma/economie/pour-soutenir-lentrepreneuriat-et-le-developpement-du-secteur-prive-la-bad-lance-le-programme-souk-at-tanmia-a-guelmim

Presse

Entreprenariat: La BAD Lance Souk At-Tanmia

En partenariat avec la coopération danoise (DANIDA) et le ministère de l’Économie et des Finances du Maroc, la Banque africaine de développement procèdera, le 22 avril prochain à Guelmim, au lancement national du programme Souk At-tanmia. Cet évènement marque le tout premier partenariat de la Banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats. Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées.

La spécificité de Souk At-tanmia tient au fait que le programme inclue, pour plus d’efficacité et de synergies, la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystèmeentrepreneurial. Il œuvrera également à promouvoir l’esprit d’entreprise, notamment auprès des jeunes.Souk At-tanmiaa l’ambition d’être une nouvelle forme de partenariat qui change la dynamique, modifie les paradigmes du développement pour placer l’humain au centre des priorités et des solutions.

La rencontre réunira près de 300 jeunes, issus des provinces deGuelmim, de Tan Tan, de Sidi Ifni et d’Assa-Zag, en présence de membres du gouvernement, d’autorités territoriales, de responsables d’institutions publiques en charge de l’entreprenariat et de l’emploi et de représentants de missions diplomatiques et organisations internationales.

Source: https://libreentreprise.ma/economie/entrepreneuriat-la-bad-lance-souk-at-tanmia/