Contacts

Siège de la BAD ,Hay Riad - Rabat - Maroc

contact@soukattanmia.ma

(+212) 530 177 300

Catégorie : Presse

Presse

BAD : appel à candidature pour Souk At-Tanmia 2020

La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de lancer le processus de sélection des entrepreneurs dans le cadre du programme Souk At-tanmia 2020. Souk At-tanmia, qui a pour finalité d’appuyer la création des très petites et moyennes entreprises à travers le déploiement d’une offre d’accompagnement intégrée des jeunes porteurs de projets, se déploiera ainsi dans les régions de Guelmim-Oued Noun, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Drâa-Tafilalet, ont indiqué les initiateurs de ce projet.

Presse

Appel à projets pour le programme d’accompagnement Souk At-Tanmia

La Banque Africaine de Développement, en partenariat avec le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration lance le nouveau programme Souk At-tanmia, financé par le Programme de Partenariat Arabo-Danois, destiné à élargir l’offre d’accompagnement de l’innovation et de l’entreprenariat pour des TPME à fort potentiel.

L’objectif du programme « Souk At-tanmia Maroc », est de mettre en place un accompagnement technique pré et post création et un soutien financier aux jeunes entrepreneurs en collaboration avec les partenaires au niveau régional. Le programme est destiné à servir 800 jeunes dont 30 % de femmes et d’octroyer un support financier à près de 250 entrepreneurs.

Le programme sera déployé dans trois régions du Royaume : Guelmim-Oued Noun, Tanger Tétouan Al Hoceima et Drâa-Tafilalet. Les jeunes hommes et femmes porteurs de projets de création d’entreprise sont invités aux sessions de sensibilisation et de présélection qui seront organisées avec les partenaires institutionnels et les organisations de la société civile selon le planning suivant :

  • Le 12 mars 2020 au Technopark de Tanger
  • Le 24 mars 2020 à l’Ecole nationale des sciences appliquées à Al Hoceima
  • Le 2 avril 2020 à l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail à Guelmim
Presse

Entrepreneuriat : lancement du processus de sélection des entrepreneurs soutenus

La Banque africaine de développement (BAD) en partenariat avec le ministère marocain de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration lance l’initiative Souk At-tanmia. Financée par le Programme de Partenariat dano-arabe, l’initiative a pour objectif d’appuyer la création de TPME à travers le déploiement d’une offre d’accompagnement intégrée des jeunes porteurs de projets.

Souk At-tanmia fournira un soutien technique aux entrepreneurs couvrant les phases pré et post création et apportera un appui financier leur permettant d’amorcer leur activité. Souk At-tanmia se déploiera ainsi dans les trois régions de Guelmim-Oued Noun, de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de Drâa-Tafilalet.

Elle appuiera les jeunes, dont 30 % de femmes, et contribuera au financement de près de 250 entrepreneurs.

A.A.

Par L’Economiste| Le 11/03/2020 – 15:21

Presse

Le Maroc et la BAD

Le Groupe de la Banque africaine de développement est présent depuis 1970 au Maroc. Le tout premier projet qu’il a financé dans le royaume, en 1978, portait sur le secteur de l’eau potable et de l’assainissement. Entre 1978 et la fin 2017, ce sont plus de 160 opérations dans différents secteurs qui ont été approuvées par la Banque, pour un total de 10 milliards de dollars EU.

Le Maroc et la Banque africaine de développement Plus d’un demi-siècle d’un partenariat d’excellence Le Groupe de la Banque africaine de développement est présent depuis 1970 au Maroc. Le tout premier projet qu’il a financé dans le royaume, en 1978, porte sur le secteur de l’eau potable et de l’assainissement. Entre 1978 et fin 2018, ce sont plus de 160 opérations dans différents secteurs qui ont été approuvées par la Banque, pour un total de plus de 10 milliards de dollars. En poursuivant ses cinq grandes priorités, dites High 5, que sont « Nourrir l’Afrique » ; « Eclairer l’Afrique » ; « Industrialiser l’Afrique » ; « Intégrer l’Afrique » et «Améliorer la qualité de vie des Africains », la Banque soutient le Maroc en contribuant à favoriser les conditions d’une croissance forte, durable et inclusive. A septembre 2018, le portefeuille actif de la Banque compte près de 30 programmes et projets, représentant environ 3 milliards de dollars d’engagements répartis dans:

les secteurs de l’énergie (38,4 %) ;
des transports (21,2 %) ;
de l’eau et de l’assainissement (14,9 %) ;
des opérations multisectorielles et de développement social (14%)
de l’agriculture (11,5 %).

www.afdb.org/fr/pays-afrique-du-nord-maroc/le-maroc-et-la-banque-africaine-de-developpement

Presse

La BAD lance le programme Souk At-Tanmia

La Banque africaine de développement (BAD) procédera, le 22 avril prochain à partir de Guelmim, au lancement national du programme Souk At-Tanmia. Cela en partenariat avec la coopération danoise (DANIDA) et le ministère de l’Economie et des Finances. Il s’agit d’un projet inspiré d’une expérience qui a connu du succès en Tunisie en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat notamment chez les jeunes diplômés. Ainsi, l’événement de Guelmim sera marqué par le premier partenariat de la Banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE) pour annoncer une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats, précise un communiqué de la BAD.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et l’accompagnement ciblé, l’objectif de l’initiative Souk At-Tanmia est de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées, est-il expliqué.

Presse

Le programme «Souk At-Tanmia» dans les starting-blocks

Une nouvelle plateforme multi-acteurs pour les jeunes entrepreneurs et les porteurs de projets. La Banque africaine de développement (BAD) s’apprête à activer au Maroc un nouveau programme d’appui à l’entrepreneuriat «Souk At Tanmia». À cet effet, elle organise, le 22 avril à Guelmim, la cérémonie de lancement national de ce programme. Ce dernier est appuyé par le ministère de l’Économie et des finances ainsi que la coopération danoise (DANIDA), qui mobilise un financement de 4,74 millions d’euros, comme nous l’annoncions en exclusivité en décembre dernier (www.lematin.ma). «Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et l’accompagnement ciblé, l’objectif de l’initiative «Souk At Tanmia» est de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées», souligne la BAD dans un communiqué. Le programme inclura également, pour plus d’efficacité et de synergie, la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial et travaillera à la promotion de cette culture d’entrepreneurs, notamment auprès des jeunes du pays. La rencontre de Guelmim marquera le tout premier partenariat de la Banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE) pour annoncer une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats. L’événement réunira près de 300 jeunes, issus des provinces de Guelmim, Tan Tan, Sidi Ifni et Assa-Zag, en présence des décideurs publics et privés.

Source : https://lematin.ma/journal/2019/programme-souk-at-tanmia-starting-blocks/314342.html

Presse

La BAD lance le programme Souk At-Tanmia à Guelmim

C’est à Guelmim que la Banque africaine de développement procédera, en partenariat avec la coopération danoise (Danida) et le ministère de l’économie et des finances du Maroc, au lancement national du Programme Souk At-tanmia et ce le 22 avril.

Cet évènement marque le tout premier partenariat de la banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées…

Source: https://www.lesinfos.ma/article/1031083-La-BAD-lance-le-programme-Souk-At-tanmia-Guelmim.html

Presse

Maroc : la Banque africaine de développement lance le programme Souk At-tanmia pour soutenir l’entreprenariat et le développement du secteur privé

En partenariat avec la coopération danoise (DANIDA) et le ministère de l’Économie et des Finances du Maroc, la Banque africaine de développement procèdera, le 22 avril prochain à Guelmim, au lancement national du programme Souk At-tanmia.

Cet évènement marque le tout premier partenariat de la Banque avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (FREE), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidats.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées.

La spécificité de Souk At-tanmia tient au fait que le programme inclue, pour plus d’efficacité et de synergies, la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Il œuvrera également à promouvoir l’esprit d’entreprise, notamment auprès des jeunes.

Souk At-tanmia a l’ambition d’être une nouvelle forme de partenariat qui change la dynamique, modifie les paradigmes du développement pour placer l’humain au centre des priorités et des solutions.

La rencontre réunira près de 300 jeunes, issus des provinces de Guelmim, de Tan Tan, de Sidi Ifni et d’Assa-Zag, en présence de membres du gouvernement, d’autorités territoriales, de responsables d’institutions publiques en charge de l’entreprenariat et de l’emploi et de représentants de missions diplomatiques et organisations internationales.

Source: https://www.challenges.tn/maghreb/maroc-la-banque-africaine-de-developpement-lance-le-programme-souk-at-tanmia-pour-soutenir-lentreprenariat-et-le-developpement-du-secteur-prive//

Presse

La BAD Répond aux questions des Médias

La BAD apporte des concours non négligeables au Maroc. Peut-on dire que la PME, voire la TPE et la startup, orientées innovation en bénéficie réellement ?

La Banque Africaine de développement porte un intérêt majeur au développement du secteur privé au Maroc. En 2015, la BAD a réalisé un diagnostic en collaboration avec les autorités gouvernementales et le Millenium Challenge Corporation (MCC) qui a révélé que plus de 2 millions de TPME sont actives officiellement dans le pays et constituent une large frange du secteur industriel, (plus de 95% des industries et 50% de l’emploi). Mais elles sont confrontées à des divers obstacles spécifiques incombant aux difficultés l’accès au financement, et au marché, la déficience des modes de gestion et des difficultés de transition de la TPE à la PME ;
Le diagnostic souligne par ailleurs une perte importante parmi les entreprises naissantes au cours du processus de développement en raison de l’absence d’un accompagnement adéquat permettant aux nouvelles entreprises de croître et de prospérer malgré un environnement économique difficile.
Cette absence d’accompagnement s’explique par l’existence au Maroc d’un écosystème entrepreneurial embryonnaire et fragmenté. Et, les programmes du gouvernement de soutien à l’entrepreneuriat s’appuient notamment sur des initiatives publiques-privées, ciblant notamment les start up et le secteur NTIC.
Partant de ces constats, la Banque africaine de Développement a initié un programme d’appui à l’entrepreneuriat- Souk at Tanmia en partenariat avec des acteurs issus du secteur public et privé et des bailleurs de fonds. Ce programme est inspiré du succès réalisé par les deux éditions de souk at Tanmia en Tunisie.
Le programme permettra de mettre en place un mécanisme innovant pour les jeunes entrepreneurs.
Ce mécanisme combine l’accompagnement non financier et un appui financier par l’apport d’un don (du programme) en fonds propre sur la base d’une grille de sélection dont la composante Innovation et TIC représente un critère important.
Le programme inclut également la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Pour un meilleur impact et efficacité, Souk at Tanmia Maroc est implémenté en collaboration étroite avec le Gouvernement Marocain à travers le Ministère de l’Economie et des Finances.

A votre avis, quels sont les filets de sécurité, voire le cadre à mettre en place, afin que les fonds existants servent à mieux financer les porteurs de talents?

La mise en place de la plateforme de coordination nationale de l’écosystème entrepreneurial s’inscrit dans une vision de coordination, de synergie et de transparence des actions d’appui à l’entreprenariat au Maroc

La plateforme de coordination nationale devrait renforcer la visibilité des programmes et des acteurs vis-à-vis de l’Etat, des Bailleurs de fonds et des entrepreneurs et favoriser un accompagnement efficient et efficace des porteurs de projets et des TPME par le biais d’une chaine de valeur intégrée.

Le périmètre de la plateforme devrait intégrer toutes les chaines de valeur de l’accompagnement financier et non financier, du stade de l’idéation au stade de financement et de l’appui au développement en faveur des Start up et des TPME à fort potentiel.

La plateforme de coordination nationale sera évolutive et sera appelée à intégrer progressivement l’ensemble des acteurs existants au sein de l’écosystème entrepreneurial national, en leur apportant l’appui adéquat pour améliorer ou compléter leur offre et leur efficacité au sein de l’écosystème. Cette démarche permettra aux pouvoirs publics d’identifier les manques existants afin d’intervenir de manière efficiente et efficace pour améliorer, soutenir et compléter l’offre d’appui en faveur des entrepreneurs.

Grâce à la mise en place d’un site web dédié à l’écosystème entrepreneurial, la plateforme offrira aux jeunes entrepreneurs potentiels une visibilité des programmes d’appui financiers et non financiers existants pour la création d’entreprise. Elle permettra de partager efficacement l’information entre les parties prenantes et les entrepreneurs potentiels. Cette plateforme aidera également à diffuser les bonnes pratiques pour soutenir l’entreprenariat et aidera donc l’écosystème à innover en aidant à mettre en œuvre les meilleures pratiques internationales et à créer une boucle d’apprentissage entre les activités de mise en œuvre et de suivi et évaluation. Enfin, la plate-forme se concentrera sur la qualité des services et sur l’efficacité et l’efficience des prestations aux jeunes, ce qui devrait contribuer à la transparence des interventions de soutien et à l’égalité des chances entre tous les jeunes talents porteurs de projets.

Presse

BAD: coup d’envoi du programme Souk At-Tanmia, le lundi 22 avril à Guelmim

En partenariat avec la coopération danoise (DANIDA) et le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque africaine de développement (BAD) s’apprête à lancer, vendredi prochain à Guelmim, le programme Souk At-tanmia.

Cet évènement marque le tout premier partenariat de la BAD avec la Fondation régionale de l’entrepreneuriat et l’entreprise (Free), qui va donner jour à une série de projets sélectionnés parmi près de 250 candidatures, souligne la banque dans un communiqué.

Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, poursuit la même source, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées.

La spécificité de Souk At-tanmiatient au fait que le programme inclue la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Il œuvrera également à promouvoir l’esprit d’entreprise, notamment auprès des jeunes.

La rencontre, de ce lundi 22 avril, réunira près de 300 jeunes, issus des provinces de Guelmim, Tan Tan, Sidi Ifni et Assa-Zag, en présence de membres du gouvernement, d’autorités territoriales, de responsables d’institutions publiques, en charge de l’entreprenariat et de l’emploi, et de représentants de missions diplomatiques et organisations internationales.

Source : https://fr.le360.ma/economie/bad-coup-denvoi-du-programme-souk-at-tanmia-le-vendredi-22-avril-a-guelmim-188246